­­LA CLIQUE ALLOUETTE

S’il fallait coiffer d’un titre ce grand album de famille du Patro Laval, « Quête d’excellence » serait probablement celui qu’on retiendrait. Des Gymnastes à la Garde du Patro en passant par l’Harmonie pour en arriver à la Clique Alouette, il y a un cheminement, une continuité, comme un appel constant au dépassement. Les photos, vous en jugerez, sont éloquentes. Comment ne pas remarquer la tenue qui se doit d’être impeccable, la fierté commune de porter l’uniforme, la rigueur dan l’exécution des marches et manœuvres, la passion, qui comme le témoin lors d’une course à relais, se passe d’une génération à l’autre, les prestations qui exigent davantage et se raffinent et enfin la qualité d’exécution musicale qui rejoint et séduit un public toujours plus large.

La Clique Alouette est sans conteste le point culminant de cette quête. Et ce n’est pas le fruit du hasard s’il es est ainsi… Il y avait déjà au Patro Laval une tradition de qualité bien présente lors de la fondation de la Clique; mais les deux co-fondateurs, le frère Lucien Lefebvre et M. Paul-Eugène Roy, placent la barre plus haute. Par leur vision, leur acharnement, leur rigueur et leur capacité à proposer et à partager leur idéal avec les membres, ils posent les assises de la formation qui feront aussi sa renommée.

Le frère Lefebvre, on l’a rarement dit, est un administrateur et un directeur de talent. Avec les maigres ressources financières à sa disposition, il crée la Clique Alouette mais surtout il insuffle un esprit dynamique chez les membres où les talents artistiques des uns et des autres sont encouragés, ce qui nourrit l’esprit de groupe et enrichit grandement les performances de la Clique. Sa direction est celle d’un homme de principe et de discipline; il est profondément attaché à la Clique et à ses membres, sans pour autant faire de compromission avec les valeurs qui comptent pour le Patro Laval, à l’époque.

  1. Paul-Eugène Roy, directeur musical, donne à la Clique, par ses harmonisations, une couleur musicale originale. La musicalité d’abord, tel est son credo. C’est dans cet esprit que le répertoire de la Clique Alouette est élaboré et tente de rejoindre et de plaire aux publics les plus divers. Homme aux multiples talents, M. Roy a une rare habilité à faciliter les partitions tout en restant rigoureux et exigeant sur l’exécution de la part des membres. Il se montre un enseignant patient avec ls nombreuses recrues qui, année après année, joignent les rangs de la Clique sans la moindre connaissance musicale. Il sait s’attirer, par sa passion et son intégrité, le respect et l’admiration de tous les membres qui ont été un jour ou l’autre de la Clique Alouette. Son souvenir, lorsqu’évoqué, l’est avec une rare déférence.

Marcel Pageot est des membres fondateurs de la Clique Alouette et en devient, quelques années plus tard, le chorégraphe. Son mandat est de mettre, comme dit Vigneault, des pas sur la musique, ce qu’il fait avec brio. Il est un modèle de dévouement et d’implication et d’une indéfectible fidélité à la Clique Alouette et au Patro Laval. Par sa façon d’être, de s’engager, il s’attire la sympathie sincère et un immense respect de la part des membres et des jeunes qu’il côtoie.

On ne serait terminé sans rappeler l’apport et l’enthousiasme de tous ces jeunes qui, à un moment ou à un autre, ont porté dignement le costume aux couleurs du Patro Laval. Ils ont tous été dédiés, fiers, prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes, allant parfois jusqu’à s’oublier pour améliorer la qualité et l’élégance de la performance collective. Et c’est cette détermination à être meilleur, qui au sein du groupe allait de soi, qui transparait et impressionne tous les publics. Les photos sont, sur ce point, irréfutables. Regardez les publics vous regarder… qu’ils soient dans la cour du Patro, au Cap-de-la-Madeleine, à Montréal, à Toronto, à Winnipeg ou à New-York, un constat s’impose à ces gens : ils ont vu déjà d’autres groupes à l’œuvre; mais ici, ils réalisent qu’ils ont plus… ils ont sous les yeux une performance qui fait autorité.

C’est pour nous un grand plaisir de rendre accessible ce qu’on pourrait considérer comme un vieil album-photos enfin retrouvé, riche des souvenirs d’une grande famille.

 

Conception et réalisation : Pierre Armand, Gabrielle Armand et Carol Bédard

Octobre 2012